samedi 10 février 2007

Qu'est ce que c'est... le paysage politique nord-irlandais

Visite guidée sans doute un peu barbante mais utile pour comprendre l'actu nord-irlandaise du "paysage politique de l'Irlande du Nord".

La politique nord-irlandaise repose quasi entièrement sur une opposition entre communautés protestante et catholique.

Une légère majorité de la population est issue de la communauté protestante qui est très très majoritairement unioniste, c'est-à-dire qu'ils militent pour une Irlande du Nord à l'intérieur du Royaume-Uni.

Une importante minorité de la population est donc issue de la communauté catholique, très majoritairement nationaliste ou républicaine. Ils militent pour une "Irlande unie", en simplifiant, les républicains par la violence et la politique et les nationaliste par la voix pacifique et politique.

Voilà pour les électeurs.

Des partis, deux camps

La politique est un peu gelée depuis la suspension de l'assemblée et du gouvernement semi-autonome en 2002 mais ce sont justement ces institutions qui sont censées être relancée le mois prochain.

Pour les partis, ça donne d'abord deux gros partis unionistes: les démocrates unionistes du DUP et les unionistes d'Ulster du UUP.

DUPLogoLe DUP est devenu majoritaire dans le "camp" unioniste aux dernières élections, en 2003. Ils ont 30 sièges à l'assemblée et ont reçu 25,7% des voix. Leur leader est le vieux révérend Ian Paisley, vétéran de la politique nord-irlandaise, "Monsieur non" comme le surnomme ses opposants en référence à son éternel refus de toute concession aux nationalistes et républicains. Après les élections de 2003, Ian Paisley s'est vu proposer le poste de Premier ministre qu'il refuse jusqu'à présent.

topright_logotopright_ulsterunionistsLes unionistes plus modérés du UUP ont perdu leur leadership unioniste en 2003. Leur ancien leader, Lord David Trimble, était le Premier ministre nord-irlandais de 1998 à 2002. Ils sont maintenant dirigés par Sir Reg Empey. Ils ont 27 sièges à l'assemblée de Belfast et avaient reçu 22,7% des voix aux élections de 2003.

Ensuite, deux autres gros partis dominent le "camp" nationaliste et républicain: les républicains du Sinn Féin et les sociaux-démocrates du SDLP. L'actuel rapport de force entre ces deux partis imite celui entre le DUP et le UUP.

logoSFLe Sinn Féin, branche politique de l'IRA, a gagné le leadership nationaliste aux élections de 2003. Leur leader est Gerry Adams. Le poste de vice-Premier ministre d'un futur gouvernement semi-autonome revient au Sinn Féin, selon la logique bi-confessionnelle des institutions. Martin McGuinness, négociateur en chef du parti a accepté ce poste. Le Sinn Féin a 24 sièges à l'assemblée. 23,5% des électeurs les avaient désignés en premier choix aux élections de 2003.

logoLe SDLP était le premier parti nationaliste jusqu'en 2003. Le leader était jusqu'à cette date John Hume, ancien vice-Premier ministre et qui avait partagé le prix Nobel en 1998 avec David Trimble suite à l'accord du Vendredi Saint. Depuis, leur président est Mark Durkan. Le SDLP a actuellement 18 sièges à l'assemblée et avaient reçu 17% des voix aux élections de 2003.

Enfin, il reste le petit parti "neutre" Alliance. Ce parti n'est ni nationaliste ni unioniste. Il veulent changer le débat politique nord-irlandais en s'intéressant en priorité aux questions d'économie, d'emploi, d'éducation... Le leader de ce parti est David Ford. Ce parti a 6 sièges à l'assemblée. Alliance avait reçu 3,7% des voix aux élections de 2003.

Il existe aussi de nombreux petits partis et certains élus indépendants, souvent dissidents des quatre partis majeurs.

PS: Je parle en général de communautés protestante et catholique. Je me réfère plus à la communauté ("community background" comme ils disent ici) qu'à la religion. Par exemple, de nombreux jeunes gens ne se définiront pas comme très pieux, loin de là. Certains s'avouent parfois comme non-croyants mais ils gardent et sont parfois fiers de leur "community background" catholique ou protestant.

Posté par Ben Lety à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Qu'est ce que c'est... le paysage politique nord-irlandais

Nouveau commentaire